Version mobile

Impromptus

Des coups de cœur et des coups de sang dans des textes courts et improvisés, à l'image des fameux "Propos" d'Alain ; des réflexions souvent empreintes de colère sur des faits historiques, des comportements sociaux, des réactions politiques, des règles de conduite.

Quand tout fourmille, comment y voir clair ? Par le génie. Le génie est l’aptitude à trouver l’aiguille dans la botte de foin. Il doit être composé d’un certain nombre de principes éternels et mystérieux qui permettent de modeler le fourmillement contemporain, d’en extirper l’essence et d’y tracer une route sûre. Ces principes sont mystérieux car ils ne se laissent pas déterminer, sinon chacun d’entre les hommes pourrait facilement avoir du génie.

Tout le monde écrit. C’est très bien. Jamais le monde n’a été ainsi inondé de papiers, de mémoires et de récits.

Parler, ce n’est rien. Inventer un langage, c’est tout.

Suivant l’opinion émise par certains astrologues, nous serions, paraît-il, à l’ère des poissons, signe de fantaisie.

Polyeucte est certainement le chef-d’œuvre de Corneille comme l’a montré souverainement Charles Péguy ; non seulement de Corneille, mais de tout le...

L’esprit critique est un merveilleux organe qui permet de refuser l’air vicié.

Des enfants sont morts aujourd’hui ; d’autres se tordent sur leur lit de douleur.

Hemingway prétend que l’écrivain doit être un chasseur solitaire poursuivant la vérité.

Platon a dit qu’on ne peut être méchant volontairement, et Alain renchérit, assurant que la volonté seule procure le bien, le beau, le vrai et le juste ; le mal, le...

Il y avait un jour un roi qui vivait fort paisiblement parmi sa Cour et ses sujets lorsqu’un sage et prophète, qui descendait tout droit du ventre du Destin, vint à passer.

Qu’est-ce que le temps ? Existe-t-il ? Est-ce une réalité ? Une invention des hommes ? Ce serait alors la plus diabolique de leurs inventions.

Le peintre dit : moi je cherche la lumière de l’esprit et je tisse ma toile en pensant au soleil et aux ombres.

Il m’arrive parfois de me laisser dire que la liberté de la pensée est un vain mot.